Comment rédiger un cahier des charges ?

Laura Homar   lun 06/09/2021 - 11:00  137 vues

Si vous souhaitez recourir à une agence web ou à un prestataire extérieur pour la réalisation de votre site internet, il est important de bien définir ses besoins en amont et de délimiter le périmètre de votre projet (contexte, objectif, ressources à mobiliser, etc.). Pour ce faire, nous vous recommandons de rédiger un cahier des charges, qui va venir recenser, par écrit, l’ensemble de vos attentes. 

Afin de vous accompagner au mieux dans l'élaboration de votre site internet, nous allons, dans cet article, vous faire un rappel sur l'intérêt de rédiger un cahier des charges et l'enjeu qui en découle. Puis, nous vous présenterons, dans une seconde partie, l'ensemble des éléments à y faire mentionner. 

Rappel sur l'intérêt de concevoir un cahier des charges

Si vous avez déjà été amené à vouloir créer un projet, vous avez sûrement entendu parler de ce mot “cahier des charges”. Au premier abord, cette expression peut vous paraître un peu étrange, mais en vérité, ce n'est rien de plus qu'un document qui définit l’ensemble des éléments que devra prendre en compte le prestataire pour mener à bien le projet. 

Dans le cadre de la réalisation d’un site internet, ce document est le point de départ, dans la constitution de votre projet web. En effet, il permet d’expliquer le contexte, les spécificités, les attentes et les contraintes aux prestataires externes (agence web, freelances, etc.). A ce titre, plus un cahier des charges est complet, et plus l'évaluation budgétaire sera précise. Le prestataire pourra, par la suite, vous proposer une solution répondant parfaitement à votre besoin. 

Comme vous l’aurez compris, l’élaboration d’un cahier des charges est de loin un exercice facile puisqu'il vous amène à vous projeter davantage sur son envergure. 

C’est pourquoi, il est nécessaire de préparer ce document avec réflexion, de façon à négliger aucun élément. 

wordpress vs drupal

Les éléments majeurs que doit contenir un cahier des charges

Si vous avez été amené à rédiger un cahier des charges, vous vous êtes sans doute déjà posé la question suivante “Que dois-je mettre dans mon cahier des charges ?”. Cette question est tout à fait légitime. Nous allons ainsi vous présenter notre méthodologie afin de pouvoir réaliser un document complet et structuré. 

  • Présentation de l'entreprise : Tout d'abord, il est important de commencer par une présentation de votre société. Cela permet au prestataire d'avoir une vue globale sur vos métiers et activités. 
    • Présentation de l'activité de la société : date de création, domaine d'activité, services et produits vendus,.... 
    • Présentation de l'environnement externe : principaux concurrents, principaux clients, etc. 

 

  • Définition du contexte : Vous pouvez finir la présentation de votre entreprise par inclure le contexte. En effet, il est important pour le prestataire de connaître la raison qui vous a poussé à lancer un appel d'offres pour la création ou refonte d'un site internet. Dans cette rubrique, vous pouvez également préciser le rôle de votre projet web dans la stratégie de votre entreprise. 

 

  • L’expression de vos besoins : c'est la partie la plus importante du cahier des charges puisque c'est elle qui va vous permettre de définir le périmètre fonctionnelle et technique de votre projet. Pour vous aider à mieux préciser votre besoin, notre agence web vous a fait une liste, non exhaustive, des informations majeures à faire mentionner : 
    • L'objectif et la finalité de votre projet. C'est ici que vous devez expliquer clairement ce que vous attendez de l'agence web, en précisant : 
      • Le type de site que vous souhaitez mettre en place : extranet, site média, site vitrine, site institutionnel, etc. 
      • L'objectif global du projet : migrer un site d'une version à une autre, faire évoluer un site en y rajoutant de nouvelles fonctionnalités, refondre graphiquement un site internet, assurer l'hébergement et/ou la maintenance d'un site internet, etc. 
      • Les objectifs marketing et commerciaux qui découleront de votre projet web. 
        • Exemples d'objectifs qualitatifs : création ou refonte d'un site internet destinée à gagner en visibilité, faire connaître l'entreprise, valoriser les services, augmenter les ventes de la société,.... 
        • Exemples d'objectifs quantitatifs : augmenter les ventes de x% en 6 mois, augmenter le trafic de x% en 3 mois, réduire le taux de rebond de x% en 1 an, etc. 
    • Le périmètre du projet   
      • Si votre projet tourne autour d’un existant, il est crucial de faire un constat sur celui-ci. Vous pouvez ainsi y faire figurer l'ensemble des informations suivantes : spécification du nom de domaine, le type de site, la technologie utilisée, la volumétrie de données, le nombre de pages existantes à récupérer, quelques données statistiques (trafic mensuel, taux de rebond, taux de conversion,...), la solution d'hébergement, etc. 
      • Afin d’évaluer votre projet le plus précisément possible, il est également important de pouvoir répondre aux questions suivantes :
        • A qui souhaitez-vous que votre site internet s'adresse ? (cible B2B, cible B2C, segmentation et profil clients)
        • Quelles sont les spécificités que le prestataire doit connaître ? (ex : respect des standards du SEO, intégration de modules spécifiques, utilisation de la géolocalisation, volumétrie des données, création de compte et rôles, etc.) 
      • Le descriptif des contenus et fonctionnalités que vous souhaitez voir apparaître sur votre nouveau site.   
        • En termes de contenus : les grandes sections de votre site internet, les différentes rubriques, les contenus des pages principales (images, textes, vidéos,...) 
        • En termes de fonctionnalités : site multilingue, intégration d’un service de paiement en ligne, version mobile, interconnexion avec d'autres sites ou API, mise en place d'une plateforme multi-site, intégration d'un espace utilisateur sécurisé, intégration d'un moteur de recherche performant,.... 
        • En termes de taxonomies afin de définir la manière dont les contenus sont classés 

 

  • Les contraintes : Cette partie doit se situer à la fin de votre cahier des charges. Elle vous permet de spécifier l'ensemble de vos contraintes : 
    • Fonctionnelles. Ici, vous pouvez par exemple faire mentionner vos exigences en termes de design (reprise/intégration des éléments de la charte graphique et de l'identité visuelle) ou tout autre élément qui vous semble pertinent de faire communiquer au prestataire ou à l'agence web (contraintes sur la méthodologie du suivi du projet, contraintes liées à l'hébergement ou aux différents environnements de travail, etc.)  
    • Techniques. Si vous savez d'ores et déjà quel CMS (Drupal, Wordpress, Joomla, etc.) ou quelle technologie (React native, React JS, etc.) vous souhaitez utiliser pour votre projet web, n'hésitez pas à le faire mentionner dans votre cahier des charges. Pour vous aider à faire le bon choix, vous pouvez également vous documenter sur le lien suivant : choisir son CMS pour un projet web ou nous contacter directement via notre formulaire de contact, afin de bénéficier d'un accompagnement personnalisé.  
    • Temporelles. Si vous avez des contraintes, en termes de deadlines, il est important de joindre un échéancier, comprenant :
      • La date de clôture des candidatures,
      • La date de sélection du prestataire,
      • La date du lancement du projet,
      • Les dates intermédiaires entre le lancement et la mise en production du site internet, 
      • La date de fin du projet. 
    • Budgétaires. Si vous avez une idée du budget que vous souhaitez allouer à votre projet web, vous pouvez également le mentionner. Cela permettra au prestataire ou à l'agence d'affiner son devis. Par ailleurs, nous vous recommandons aussi de préciser l'ensemble des informations que vous souhaitez voir apparaître dans le devis : la conception, le développement, la maintenance, l'hébergement,... ainsi que le format de celui-ci (offre de base, offre de base avec option, fourchette basse, fourchette haute, etc.). 

Enfin, vous pouvez, bien évidemment, clôturer votre cahier des charges, en y rattachant des annexes tels que l'arborescence de votre futur site, des maquettes, la charte graphique et/ou identité visuelle de votre entreprise, une liste des modules, etc. 

A présent, nous venons de faire le tour sur l'ensemble des éléments que doit contenir un cahier des charges. Si vous souhaitez préciser un de ces points avec nos experts, n'hésitez pas à nous contacter via ce formulaire. Nous serions ravis de vous accompagner dans la définition de vos besoins. 

Inclure dans drupal.fr

À propos de Laura

ITSS vous présente Laura, la nouvelle Business Developer. Elle s’occupe de toute la partie communication de l’agence. Passionnée par la communication et le marketing digital, Laura est prête à relever de nouveaux défis.

sa rigueur et sa ponctualité

Les guêpes

Ajouter un commentaire