Gestion de projet : méthode agile et cycle en V

Laura Homar   jeu 07/04/2022 - 17:51  773 vues

Lorsque vous souhaitez mettre en place un projet, il est important d’avoir à l’esprit que la gestion de projet est devenue l’un des piliers les plus importants. Pour ce faire, de nombreuses approches de gestion de projet ont vu le jour ces dernières années. Les plus connues sont : 

  • Les méthodes agiles : Scrum, Kanban, Extreme Programming, etc. 
  • Les méthodes traditionnelles : cycle en V, méthode en cascade, etc. 

Néanmoins, bien souvent, les méthodes traditionnelles sont assimilées à la méthode de cycle en V et sont ainsi devenues un langage courant lorsque nous parlons de méthode traditionnelle. Il en va de même pour les méthodes agiles. De nos jours, l’agilité est associée à une réelle méthode plutôt qu’à une simple approche.

C’est pourquoi, nous avons décidé de comparer dans cet article, non pas les méthodes traditionnelles avec les méthodes agiles, mais plutôt la méthode de cycle en V avec la méthode agile. 

Présentation des deux méthodes de gestion de projet 

La méthode agile 

La méthode agile est une méthode qui repose sur un fonctionnement collaboratif et qui s’appuie sur le découpage d’un projet étape par étape. L’idée étant de parvenir à la livraison du produit final par la définition d’objectifs à court terme. Chaque objectif correspond à la livraison d’une version intermédiaire du produit fini et peuvent ainsi être revus à la marge en fonction des retours clients exprimés au cours de chaque étape. De ce fait, cette méthode de gestion de projet nécessite aux équipes d'être agiles puisque le projet se construit au fur et à mesure que les besoins clients naissent et/ou évoluent. 

La méthode de cycle en V 

La méthode de cycle en V est une méthode de gestion de projet qui repose sur des étapes séquentielles et linéaires, allant de l’analyse des besoins au test d’acceptation. Elle permet ainsi de définir et de planifier en amont l’ensemble du processus d’un projet. La livraison du produit final se fait quant à elle d’un seul bloc, à la toute fin du projet. 

Les différences entre ces deux méthodes de gestion de projet

Comme vous l’aurez compris, la méthode agile et la méthode de cycle en V sont deux approches complètement distinctes. L’une repose sur la flexibilité des collaborateurs, l’autre s’appuie sur une approche plus stricte et rigide.

Ainsi, afin de vous aider à comprendre quelle méthode s’appliquerait le mieux à votre projet, nous allons, dans la suite de cet article, vous présenter les différences notables entre ces deux méthodes.

Le processus de développement

Le premier point qui différencie la méthode agile de la méthode dite traditionnelle est le cycle de vie du projet.

En effet, la méthode du cycle en V repose sur une décomposition du projet en 9 étapes successives, regroupés en trois grandes phases :

  • L’analyse et la conception du projet, qui est représentée par la partie descendante du “V” (analyse du besoin, spécifications, conception générale, conception détaillée)
  • La validation, qui est représentée par la partie ascendante du “V” (tests unitaires, tests d’intégration, validation et recette)
  • La phase de développement, qui se situe au croisement de ces deux phases (développement et mise en œuvre du système). De ce fait, l’équipe projet va suivre cet unique plan du début jusqu’à la fin, dans le but de pouvoir livrer dans la phase de recette le produit/service au client. Laissant ainsi peu de place aux imprévus, cette approche nécessite d’avoir une vision très claire et précise de ce qui est attendue dès le début du projet. 
cycle en V

La méthode agile, offre quant à elle plus de souplesse dans le cycle de vie du projet. En effet, ce type d’approche repose sur la mise en place d’un processus itératif et incrémental. Ainsi, contrairement à la méthode de cycle en V, nous n’allons pas programmer, dans les moindres détails, la totalité du projet avant de le développer. Ici, à travers des courts objectifs, l’équipe projet va déployer le produit/service petit à petit et en prenant en considération les besoins / exigences du client à chaque étape du cycle de vie. 

cycle en V VS méthode agile

L'implication des différents acteurs

Le second élément de différenciation est la capacité des acteurs à être réactifs aux changements. 

Dans la méthode agile, le client est placé au cœur de l’action. Dans cette approche, nous retrouvons ainsi une forte collaboration et implication entre l’ensemble des parties prenantes. Les sprints review entre chacun des objectifs permettent :

  • À chaque acteur d’échanger sur les besoins clients et leurs retours au fur et à mesure qu’une version intermédiaire est livrée. 
  • À l’équipe projet de réajuster le planning et leur stratégie par rapport aux nouveaux besoins exprimés au cours de ces réunions.

Dans la méthode de cycle en V, nous retrouvons moins cette notion de collaboration. En effet, afin de gagner en productivité et en efficacité, la communication entre les parties prenantes s’appuient essentiellement sur les documentations élaborées dans les premières étapes de la conception. Seules des réunions de pilotage ont lieu à la fin de chaque étape. Ainsi, cette approche nécessite que très peu souvent l’intervention du client.

La livraison du produit fini et le contrôle qualité 

Ce point rejoint les deux caractéristiques précédentes.

En effet, dans la méthode de cycle en V, le client ne peut pas vraiment visualiser l’avancement du travail effectué sur le développement du produit/service, puisque la communication n’est pas prédominante dans ce mode de gestion de projet. De ce fait, le client devra attendre la livraison finale du produit/service pour le tester. 

À l’inverse, la méthode agile apporte un meilleur contrôle sur la qualité du produit fini. Cela s’explique par le fait qu’à chaque étape, l’équipe projet s’engage à livrer au client une version intermédiaire du livrable final. Ainsi, cela lui permet de tester le produit en situation réelle et de faire un retour sur ce dernier à travers des phases d’échanges. Ces retours clients permettent, en conséquence, d’avoir un meilleur contrôle sur la qualité du produit. 

Comment choisir entre la méthode agile et la méthode de cycle en V ? 

Comme nous avons pu le voir précédemment, la méthode agile peut laisser penser que ce mode de gestion de projet est plus attractif et plus efficace que la méthode de cycle en V. 

Mais en réalité, il n’y a pas une méthode de gestion qui est meilleure qu’une autre. Le choix se base uniquement sur vos besoins et votre implication.

En effet, si vous avez une idée très précise de ce que vous souhaitez mettre en place dès le départ, alors la méthode de cycle en V s’adaptera parfaitement à votre besoin. De même que si vous n’avez pas les ressources et le temps nécessaire à consacrer au suivi du projet, cette méthode est faite pour vous. 

Néanmoins, si vous souhaitez être impliqué dans le projet et avoir un contrôle tout au long du développement du produit/service, alors dans ce cas-là, la méthode agile sera la plus adaptée.  

En complément de ces arguments, dans le cadre d’un projet web par exemple, notre agence Drupal vous recommande de recourir à la méthode agile pour les contrats de maintenance. Cette approche s’applique complètement à ce type de projet, puisqu’il ne nécessite pas de passer par une planification en amont des demandes du client. En effet, l'équipe projet va faire évoluer le site internet au fur et à mesure que les besoins du client naissent. 

À l’inverse, si vous souhaitez créer ou refondre un site internet, alors nous vous préconisons d’adopter la méthode de cycle en V. En effet, étant un projet de plus grande envergure, il nécessite de planifier en amont l’ensemble des étapes afin de bien cadrer le projet pour pouvoir, par la suite, délivrer en temps et en heure. Plus rigide et rigoureuse, cette méthode de gestion de projet permettra une meilleure organisation et une meilleure productivité de la part des équipes. 

Vous l’aurez compris, avec leur force et leur faiblesse, chacune de ces deux approches répondent à des besoins bien différents. Par conséquent, le choix de la méthode de gestion de projet dépend, non pas de sa popularité, mais par ce qu’elle pourra apporter pour répondre aux objectifs de l’entreprise, gérer au mieux les risques encourus et faire face à la complexité du projet ainsi qu’aux différentes contraintes que l’équipe projet devra faire face. 

Inclure dans drupal.fr

À propos de Laura

ITSS vous présente Laura, la nouvelle Business Developer. Elle s’occupe de toute la partie communication de l’agence. Passionnée par la communication et le marketing digital, Laura est prête à relever de nouveaux défis.

sa rigueur et sa ponctualité

Les guêpes

Articles liés

Ajouter un commentaire